Les rives de la sorcellerie

Esotérisme, magie blanche,verte et rose.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Remise a jour du forum dans quelques temps...jordy et Angel. Aides admins.

Partagez | 
 

 Le Nécronomicon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altéa
Modérateur(trice) du coin : Les secrets de la nature


Féminin
Nombre de messages : 1791
Age : 30
Présent, absent en ce moment ? : absente physiquement mais je garde un oeil tous les jours sur vous... boooouuu
Travail : prêtresse de l'électricité et des insultes
Vous aimez quoi : la Nature maîtresse, la vie tout simplement
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Le Nécronomicon   Ven 11 Mai - 12:33

Voilà à mon tour, une recherche que je m'étais promise de faire depuis un moment, alors autant vous la faire partager. En plus maintenant que j'ai commencé je vais davantage creuser, alors si quelqu'un a d'autres infos qu'ils n'hésitent pas.

Le Necronomicon, originellement nommé Kitab al Azif (littéralement "Livre du musicien) aurait été écrit vers 730 à Damas par le poète Abdul al-Hazred, souvent surnommé « l'Arabe fou » par Lovecraft. En arabe, al azif fait référence au bruit que produisent les insectes la nuit, ce qui dans cette culture se rapporte aux cris des Djins. Le manuscrit original en arabe aurait disparu. Mais Théodore Philetas de Constantinople aurait par la suite traduit l'ouvrage en grec ancien vers 950, et c'est lui qui attribua à l'œuvre son nom grec si connu : Necronomicon, signifiant "l'image de la loi des morts" du grec nekros:cadavre; nomos:loi et eikon:image. Le patriarche de Constantinople Michel Cerularius fit brûler toutes les copies grecques en 1050. En 1228, Olaus Wormius en rédigea une traduction en latin. Les versions grecque et latine furent interdites par le pape Grégoire IX en 1232. Seules quelques copies auraient subsisté, notamment dans les Caves du Vatican. En 1583 John Dee et Edward Kelley, deux occultistes britanniques qui travaillaient pour le compte de l'empereur Rodolphe II, se seraient procuré un exemplaire. John Dee en publiera une version anglaise qu'il aura au préalable crypté en 1586.

Citations et extraits:

-N'est pas mort ce qui semble à jamais dormir et en d'étranges éternités la Mort même peut mourir. plus connu sous la forme N'est pas mort ce qui à jamais dort, et au long des siècles peut mourir même la mort.

-Il ne faut point croire que l'homme est le plus vieux ou le dernier des maîtres de la terre, ou que la masse commune de vie ou de substance soit seule à y marcher. Les Anciens ont été, les Anciens sont, et les Anciens seront. Non dans les espaces que nous connaissons, mais entre eux. Ils vont sereins et primordiaux, sans dimensions et invisibles à nos yeux. Yog-Sothoth connaît la porte. Yog-Sothoth est la porte. Yog-Sothoth est la clé et le gardien de la porte. Le passé, le présent, le futur, tous sont un en Yog-Sothoth. Il sait où les Anciens ont forcé le passage jadis, et où Ils le forceront de nouveau. Il sait où Ils ont foulé les champs et la terre, et où Ils les foulent encore, et pourquoi nul ne peut les voir quand Ils le font. À leur odeur, les hommes peuvent parfois connaître qu'Ils sont proches, mais de leur apparence aucun homme ne peut rien savoir, si ce n'est sous les traits de ceux qu'Ils ont engendrés chez les hommes ; et de ceux-ci sont plusieurs espèces, différentes par leur figure, depuis la plus véridique eidolon de l'homme à cette forme invisible et sans substance qui est Eux. Ils passent, nauséabonds et inaperçus dans les lieux solitaires où les Paroles ont été prononcées et les Rites ont été hurlés tout au long en leurs Temps. Leurs voix jargonnent dans le vent, et Leur conscience marmonne dans la terre. Ils courbent la forêt et écrasent la ville, pourtant ni forêt ni ville ne peuvent apercevoir la main qui frappe. Kadath Les a connus dans le désert glacé, et quel homme connaît Kadath ? Le désert de glace du Sud et les îles englouties de l'Océan renferment des pierres où Leur sceau est gravé, mais qui a jamais vu la ville au fond des glaces et la tour scellée festonnée d'algues et de bernacles ? Le Grand Cthulhu est Leur cousin, encore ne les discerne-t-il qu'obscurément. Ïa ! Shub-Niggurath ! Vous les connaîtrez comme une abomination. Leur main est sur votre gorge, bien que vous ne Les voyiez pas ; et Leur demeure ne fait qu'un avec votre seuil bien gardé. Yog-Sothoth est la clé de la porte, par où les sphères communiquent. L'homme règne à présent où ils régnaient jadis ; Ils régneront bientôt où l'homme règne à présent. Après l'été l'hiver, et après l'hiver l'été. Ils attendent, patients et terribles, car Ils régneront de nouveau ici-bas.

-Et bien qu'il existe des gens ayant osé jeter un regard par-delà le Voile et accepter l'Entité comme guide, ils eussent été plus prudents en évitant tout commerce avec elle. Il est écrit dans le Livre de Thoth de quel terrible prix se paie le moindre regard. Ceux qui vont de l'autre côté du Voile ne peuvent jamais revenir car, dans ces espaces infinis qui dépassent notre monde, il y a des ténèbres qui saisissent et qui lient. L'être qui, pas à pas, avance au hasard dans la nuit, le Mal qui défie les Anciens Signes, le Troupeau qui monte la garde dont on connaît l'existence dans chaque tombeau et vit de ce qui pousse des morts - tous ces êtres du monde des ténèbres sont de loin inférieurs de Celui qui garde la porte ; de Celui qui guidera l'imprudent par-delà l'univers dans l'abîme où gîtent des formes innommables toujours prêtes à dévorer. Celui-là, le très ancien, c'est UMR-AT-TAWILL, nom que le scribe a traduit par "Celui dont la vie a été prolongée".

-Nombreuses et multiformes sont les horreurs insoupçonnées qui infestent la Terre depuis la nuit des temps. Elles sommeillent sous la pierre que le pied ou la main n'ont pas dérangée ; elles hantent les océans et les lieux souterrains ; elles dorment au cœur des sanctuaires oubliés ; elles sortent à l'aube en sortant de riches sépulcres d'airain ou de modestes tombes scellées dans l'argile. Certaines sont depuis longtemps connues de l'homme, tandis que d'autres lui sont encore inconnues, attendant le chaos des derniers jours pour se révéler. Les plus terribles sont malheureusement encore à venir. Mais parmi celles qui se sont déjà montrées par le passé et sont apparues au grand jour, il en est une qui ne peut être nommée ouvertement en raison de son infamie particulière, celui qui hante le mystère et l'obscurité des tombeaux et n'apportant en effet que la mort et la folie.

-Les cavernes les plus profondes ne peuvent pas être aperçues par les yeux qui voient, car elles recèlent d'étranges et terrifiantes merveilles. Maudite soit la terre où les pensées mortes revivent sous des formes étranges, et damné soit l'esprit que ne contient aucun cerveau. Ibn Schacabao a dit, très justement, que heureuse est la tombe où n'a reposé aucun sorcier, que heureuse est la ville dont les sorciers ont été réduits en cendres. Car il est notoire que l'âme de celui qui a été acheté par le diable ne sort pas de son charnier d'argile mais nourrit et instruit le ver qui ronge jusqu'à que de la décomposition jaillisse la vie, et que les nécrophages de la terre croissent et deviennent assez puissants pour la tourmenter, et s'enflent monstrueusement pour la dévaster. De grands trous sont creusés en secret là où les pores de la terre devraient suffire, et les choses qui devraient ramper ont appris à marcher.

-A l'époque des derniers troubles, même les grands serpents reviendront, sortant en rampant où ils se reposent sous la terre

-N'gai, n'gha'ghaa, bugg-shoggog, y'hah ; Yog-Sothoth, Yog-Sothoth...

Croyances et mythes populaires:


Cet ouvrage de fiction a inspiré un certain nombre de légendes. Diverses rumeurs circulent, comme par exemple :

-un authentique Necronomicon aurait existé, et il en subsisterait quelques rares exemplaires dans les Caves du Vatican ou dans les réserves secrètes du British Museum, dans la Bibliothèque de la Miskatonic University d'Arkham - Massachusetts, à l'Université de Lima au Pérou, de la Bibliothèque Widener d'Harvard ou de la Bibliothèque nationale de France;

-le titre et le contenu supposé du Necronomicon auraient en fait été inspirés à H.P. Lovecraft par Sonia Greene, qui fut sa femme pendant deux ans lorsqu'il vivait à New York. Sonia Greene aurait elle-même obtenu des informations d'Aleister Crowley, célèbre occultiste qui vivait aussi à New York à la même époque.

-Le Necronomicon aurait porté selon certains le nom arabe de "Al Azif", exprimant le cri que fait une nuée de sauterelles, et qui serait en fait le cri du Diable .

-Plusieurs personnes supposées avoir lu le Necronomicon seraient devenues folles ou auraient simplement disparu.

-Pour finir, plusieurs versions imprimées du Necronomicon existent, et sont notamment disponibles sur des sites d'achat en ligne.

-Le Necronomicon original aurait été écrit avec du sang et relié avec de la peau humaine.
Il s'agit vraisemblablement de fantaisies qui ne se basent sur rien de concret.

Extrait du livre.

Chap. 1 : DES ANCIENS ET DE LEUR DESCENDANCE.

Les Anciens furent, sont et seront.

Des étoiles obscures, ils vinrent là ou l'homme était né, invisibles et repoussants.Ils descendirent sur la terre primitive.

En dessous des océans, ils couvèrent au cours des âges, jusqu'à ce que les mers se retirent ; puis ils pullulèrent et dans cette multitude, commencèrent à régner sur la terre. Sur les pôles glacés, ils édifièrent de puissantes cités et sur des hauteurs, les temples de ceux que la nature ne reconnait pas et que les dieux ont maudits Et leur descendance envahit la terre, et leurs enfants souffrirent à travers les âges.


Source: Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tinuviel
Créatrice du forum, je suis à votre service


Féminin
Nombre de messages : 3842
Age : 29
Présent, absent en ce moment ? : à nouveau présente
Travail : de tout et de rien
Vous aimez quoi : créer, lire, cinéma et écrire un peu
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Le Nécronomicon   Ven 11 Mai - 15:13

Sacre doc dis donc ca fait vraiment mysterieux un manuscrit crypte qui n'existerait peut-etre plus aujourd'hui ouuuh ca donne envie de se renseigner davantage !
Pour quelqu'un qui n'a pas d'idees de recherche n'hesitez pas a prendre la suite d'altea !

_________________


A toutes ces femmes sorcières, mes soeurs
Respirant plus librement quand les flammes les emportaient

http://alfaheim.canalblog.com
http://erynquetta.canalblog.com
http://tinuviel.canalblog.com
http://irlandaise1087.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechaudrondetinu.wifeo.com
Altéa
Modérateur(trice) du coin : Les secrets de la nature


Féminin
Nombre de messages : 1791
Age : 30
Présent, absent en ce moment ? : absente physiquement mais je garde un oeil tous les jours sur vous... boooouuu
Travail : prêtresse de l'électricité et des insultes
Vous aimez quoi : la Nature maîtresse, la vie tout simplement
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Le Nécronomicon   Sam 12 Mai - 10:48

Voui voui voui n'hésitez pas, ça fait un bail que je voulais chercher ça et maintenant que j'ai lu cette doc, je vais sûrement ouvrir un chapitre à ce sujet dans mon grimoire aux mystères!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Nécronomicon   Aujourd'hui à 23:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nécronomicon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nécronomicon
» Necronomicon
» Necronomicon ?
» [intox] LE NECRONOMICON
» le nécronomicon a -t-il vraiment existé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les rives de la sorcellerie :: Les secrets de la nature :: Mythes, légendes, divinités-
Sauter vers: